ACTUALITES - NEWS

LES VENDANGES 2014


Après un hiver doux et un printemps très agréable voir chaud au mois de mai, la floraison s'est faite dans de bonnes conditions dans les vignes précoces, malheureusement le temps a changé dans la première quinzaine du mois de juin, le retour de la pluie et de la fraicheur ont occasionné de la coulure dans les zones plus tardives ce qui est le cas au Clos des Varoilles.
L'été bien arrosé et frais a retardé la maturation du raisin et les vendanges ont débuté le 22 septembre, ce qui correspond à une année normale.

Nous n'avons pas été touché par la drosophile Suzukii dont on a tant parlé, nous avons donc récolté des raisins et d'une belle maturité par contre.

Malheureusement la quantité a été en dessous de nos prévisions et à nouveau modeste pour la cinquième année consécutive soit 32hl/ha ce qui est inférieur à 2013. Par contre la qualité des vins est à nouveau au rendez-vous, les couleurs sont foncées, les bouquets fruités et charmeurs, les structures puissantes et harmonieuses. Assurément à nouveau un très bon millésime dans la ligne des précédents.


NOUVEAU VIN - NOUVEL HABILLAGE
CLOS DES VAROILLES 1er CRU  « PRESTIGE CENT POUR CENT »

La cuvée «Prestige cent pour cent » du Clos des Varoilles 1er Cru est issue d'une sélection parcellaire de vieilles vignes, élevée environ 18 mois «cent pour cent » en fûts neufs spécialement sélectionnés pour cette réserve.

Le vin est concentré, complexe, et d'une puissance remarquable.Vin de garde par excellence, il mérite 10 à 15 ans de patience.

Mis en bouteille sans collage ni filtration, une décantation lui fera le plus grand bien.

C'est un vin exceptionnel qui reflète la quintessence du terroir et toute la complexité du chêne neuf.

Millésimes disponibles

2011 et 2012
 

DISTINCTIONS


Guide Hachette 2015

GEVREY-CHAMBERTIN

La Romanée Vieilles Vignes 2011 *, 1er Cru - Monopole
La Romanée, petit climat de 1 ha autrefois planté en blanc en raison de son altitude (340m), fut la propriété des moines de Cluny. De ses vignes exposées plein sud, au-dessus du Clos des Varoilles, est né un 2011 au nez généreux de fruits rouges mûrs et de moka, ample, gras et long en bouche, offrant un beau grain de tanins. 2018-2024, volaille de Bresse rôtie.
1er cru Clos des Varoilles Monopole 2011 (20'000 b): plaisant dans un registre suave et rond plutôt que puissant. Qualifié de << moderne >>. 2016-2020


CHARMES - CHAMBERTIN

Charmes-Chambertin 2011 *, Grand Cru

Un premier nez discret; l'aération libère le fruit (cerise, cassis, mûre). La bouche se révèle ample, fraîche et fine, sérieuse sans dureté, portée par des tanins élégants et policés. Un charme long et équilibré, sur la finesse plutôt que sur la puissance. 2018-2024, pigeon aux épices.


Guide Hachette 2014

GEVREY-CHAMBERTIN


La Romanée 2010 *, 1er Cru - Monopole
Ce domaine de Gevrey dispose de 10 ha répartis dans de nombreux crus prestigieux de ce village, comme le grand cru charmes-chambertin, ou encore , en 1er cru, le Clos des Varoilles, dont le 2008 a décroché un coup de coeur. Quant à ce Romanée, souvent remarqué, il s'agit d'un petit climat de 1 ha jadis planté en blanc, en raison de son altitude (340m). Le domaine l'exploite en monopole. Les vignes sont exposées plein sud, au-dessus du Clos des Varoilles, et donnent ce vin fort loué pour son nez de mûre et de cassis, mâtiné de nuances vanillées et grillées léguées par un séjour de 15 mois en fût. L'attaque dévoile un vin ample et souple, << sphérique >> selon un dégustateur et doté d'une << élégante fermeté >>. << Tout ce que l'on attend d'un 1er cru >>, conclut un autre. Sa rondeur s'accommodera de toutes les viandes et des fromages à pâte molle, dans deux à cinq ans. Frais, fruité et minéral, le village Clos du Meix des Ouches 2010 (5000 b), cité, partage avec le précédent des qualités de rondeur et de finesse, en plus léger. On peut déjà l'inviter à sa table.


Guide Hachette 2013

GEVREY-CHAMBERTIN


Clos des Varoilles 2009 *, 1er Cru - Monopole
Coup de coeur dans le précédent millésime, ce premier cru de 6 ha que Gilbert Hammel possède en monopole a séduit le jury. Il s'agit d'un climat particulier: situé au fond de l'échancrure de la Combe Lavaux, sur un terroir en pente, exposé plein sud, il est aussi refroidi par l'ombre du versant d'en face et les courants d'air qui descendent du plateau. Cela a donné ici un 2009 paré d'une robe rubis profond, qui livre de discrets parfums de fruits rouges et de sous-bois. Le palais dévoile une matière souple et charnue, fruitée et équilibrée par des tanins soyeux. A déguster dans trois ou quatre ans sur un plateau de fromages


La Romanée 2009, 1er Cru - Monopole
Situé juste au dessus du Clos des Varoilles. Souple mais un peu léger, il est cité.


CHARMES - CHAMBERTIN

Charmes-Chambertin 2009 *, Grand Cru

Gilbert Hammel exploite 80 ares de vignes de quarante ans qu'il a élevées ici dix-huit mois en fûts. le résultat est très réussi. A la robe profonde et lumineuse, rubis intense, répond un nez superbe, à la fois floral et fruité. La bouche dense, évoquant les fruits confits typiques de ce millésime solaire est portée par une belle structure. La finale, soyeuse et généreuse, incitera à servir cette bouteille dans cinq ans sur une fricassés de volaille à la crème.


Guide Hachette 2012

GEVREY-CHAMBERTIN


Clos des Varoilles 2008 **, 1er Cru - Monopole
Gilbert Hammel obtient un coup de coeur pour le Clos des Varoilles, un 1er cru de 6 hectares possédé en monopole, situé au fond de l'échancrure de la Combe Lavaux, sur un terroir en pente exposé plein sud, mais plutôt frais, car soumis à l'ombre du verant d'en face et aux courants d'air qui descendent du plateau.
Cela donne ici une robe rubis vif et un très beau nez de fougère et d'épices. La bouche tout aussi fraîche dévoile un délicieux fruité de griotte épaulé par une note réglissée. Un zest de fût (élevage de quinze mois), une mâche sans astringence; voilà un pinot de Bourgogne nordiste, croquant, fin, gourmand et frais. A savourer dans deux ans


Clos du Meix-des-Ouches 2008 * - Monopole
Une exposition délicate (est-nord-est) confère à ce Gevrey 2008 le même côté gouleyant et friand que le clos des Varoilles. Il mérite une étoile


CLOS - VOUGEOT

Clos Vougeot 2008 *, Grand Cru - Monopole
Gilbert Hammel possède un beau bloc de 60 ares situé tout en bas du Clos, juste en-dessous de la route nationale, exposé sud-sud-est. On a égrappé les raisins, opté pour une longue macération préfermentaire à froid d'une semaine, puis pour deux semaines de cuvaison. Le vin a ensuite été élevé 15 mois en fûts (50% de neufs), dont il garde encore l'empreinte au nez, mais on perçoit aussi le fruit (cassis, framboise). La bouche charnue, corsée, dont les notes de framboise font écho à l'olfaction, est relevée d'une belle acidité en finale. Attendre 5 ans, au moins.


CHARMES - CHAMBERTIN

Charmes-Chambertin 2008 *, Grand Cru

Gilbert Hammel exploite 80 ares de vignes de quarante ans, dont il a tiré ce 2008 élevé 15 mois en fût (70% de fûts neufs). Le vin, couleur rubis, dévoile un nez ouvert de fruits rouges (cerise et groseille), un rien toasté et agrémenté de quelques notes de sous-bois. La bouche souple et complexe s'adosse à des tanins bien présents qui assure une mâche sans austérité, même si une franche vivacité resserre actuellement la finale. Il faudra laisser reposer ce Charmes cinq ou six ans pour qu'il s'arrondisse.


Guide Hachette 2011

GEVREY-CHAMBERTIN

Clos du Meix des Ouches 2007
Le nez est fin, la bouche ronde repose sur des tanins souples grâce à une vinification prudente ou on a privilégié une cuvaison courte (quinze jours) et un élevage raisonnable de quinze mois en fûts (dont 20% de neuf) conservant ainsi toute sa fraîcheur aromatique à ce vin qui se dégustera dans un an ou deux .


Guide Hachette 2010

CLOS - VOUGEOT

Clos Vougeot, Grand Cru 2006 *
Un 'clos-vougeot de plaisir'. Pourquoi pas ? Cette bouteille fera des heureux avec sa robe grenat, son nez expressif et élégant de cerise griotte, de mûre, et avec sa bouche discrètement boisée aux tanins présents mais fins. La stratégie du domaine visant à élever cette cuvée pour moitié en fût neuf est payante, car cela rend le vin aimable, ce qui en 2006 est plutôt une bonne idée, les vins rouges se distinguant avant tout par leur délicatesse.

CHARMES - CHAMBERTIN

Charmes-Chambertin, Grand Cru 2006 **

Les jurés ont rempli chacun une pleine fiche de commentaires : c'est bien la meilleure preuve que ce vin a des choses à dire. Sa robe rubis profond est traversée de reflets violacés. Le nez s'ouvre intensément sur des notes de fleurs, de cassis et de fraise, sous-tendues par une légère pointe de fruits noirs confiturés. L'attaque en bouche est fine et fondue, suivie par une matière charnue aux tanins soyeux, très typée charmes. La finale est puissante, ambitieuse, autorisant une garde de huit à dix ans avant la dégustation de ce vin sur une côte de boeuf aux girolles. Les vingt-cinq ans du Guide sont l'occasion de rappeler que ce domaine reçut un coup de coeur dans la première édition, pour un bonness-mare 1982 !


Guide Hachette 2009

G E V R E Y - C H A M B E R T I N

La Romanée, 1er Cru 2005 * Monopole
Gilbert Hammel compte sur son domaine d'une dizaine d'hectares une petite bâtisse au milieu des vignes, la maison de ''quatre-heures''. Quant à la Romanée de Gevrey : un joli monopole à l'entrée de la Combe de Lavaux. La robe rubis commence à se tuiler; au nez, la pivoine et la rose apportent délicatesse et complexité mariées à une touche de fût. Au palais, la vivacité, la rondeur des fruits compotés et les tanins se partagent les premiers rôles sans se disputer. Lever de rideau imminent. Autre monopole, le 1er cru Clos des Varoilles 2005, puissant décroche une étoile. 

C H A R M E S - C H A M B E R T I N

Charmes-Chambertin Grand Cru 2005
Elevé quinze mois en fût, un charmes qui se présente sous des abord boisés, avant de livrer son fruit noir pour revenir sur les épices (poivre). Après une attaque franche, les tanins montent en puissance sans jamais toutefois dépasser les limites acceptables. Ils profiteront d'un séjour en cave de quelques années pour s'arrondir et se fondre, avant de rejoindre à table un magret de canard.


Guide Hachette 2008

G E V R E Y - C H A M B E R T I N

La Romanée, 1er Cru 2004 * Monopole
La Romanée ... de Gevrey. Quand on monte sur la combe de Lavaux, côté droit, au-dessus d'une « maison de quatre heures » ou l'on allait griller des marrons. Une Romanées soutenue et profonde, au nez de vanille, de cannelle et de fruits en compote. Bouche soyeuse, tanins fondus, fraîcheur et longueur finale pour couronner le tout. Un vin gourmand, remarquable pour son millésime.

Champonnets 1er Cru 2004
Sous sa robe rubis foncé, ce 2004 présente un nez complexe de cerise noire et vanille. L'attaque en bouche est ronde et fruitée, prometteuse. Il mérite de l'attendre encore trois à quatre ans.

C H A R M E S - C H A M B E R T I N

Charmes-Chambertin Grand Cru 2004 *
Il montre toute sa puissance et sait en faire bon usage. Le premier nez pinote sur la griotte, puis le fût place son mot et sa vanille. Trame et texture, fruits et épices, persistance, la bouche sort le grand jeu sans jamais perdre en finesse. Cinq à dix ans en cave ne feront pas peur à ce vin typique d'un grand cru de Gevrey et remarquable pour son millésime. Le coup de coeur n'est pas passé très loin.

Guide Hachette 2007

G E V R E Y - C H A M B E R T I N

La Romanée, 1er Cru 2003 * Monopole
Un monopole situé sur le versant des Lavaux et des Cazetiers, au-dessus d’une jolie petite bâtisse qui attire toujours l’œil du photographe. Ce qu’on appelle ici une « maison de quatre heures », où l’on va faire frigoler des marrons ou embrasser sa belle. Bref, venons-en au vin : rubis impeccable, fleurs et fruits noirs à l’aération, un vin structuré, encore un peu tannique, aimable cependant, tout à fait recommandable et conforme à ce qu’on en attend.

Champonnets 1er Cru 2003
Cité par le jury.

Clos des Varoilles 1er Cru 2003 Monopole
Il est fruité, agréable, chaleureux


C H A R M E S - C H A M B E R T I N

Charmes-Chambertin Grand Cru 2003 *
Robe très foncée à reflets grenat sombre, il s’affiche.
Bouquet très gevrey entre griotte et cuir sur accompagnement grillé dû au séjour (dix-huit mois) en fût. Il confirme ces impressions au palais. Matière, concentration, tanins, l’ampleur et le gras lui vont bien. Image d’un grand cru de la Côte de Nuits sans abus ni mollesse. Cap ouvert dans les trois ans.
Bouteille signée par le propriétaire des Varoilles Gilbert Hammel


Guide Hachette 2005
La Romanée 1er Cru 2001* « L’élevage a été soigneusement mesuré »

Charmes-Chambertin Grand Cru 2001* « C’est si bon…… »

Clos Vougeot Grand Cru 2001* « La bouche ne néglige aucun détail pour répondre à notre attente »


Guide Hachette 2004
Clos des Varoilles 2000** vin remarquable. Meilleur 1er Cru de Gevrey-Chambertin dégusté.

Charmes-Chambertin Grand Cru 2000* « Rubis foncé brillant, nez frais, l’élégance fera partie de ses caractères lorsqu’il sera adulte"



Wine Spectator 2012

GEVREY-CHAMBERTIN


Clos des Varoilles 2008, 1er Cru - Monopole - 92 points
Un 2008 sésuisant qui livre de la cerise pure, de la groseille, de la rose, de l'épice brune, des arômes et des saveurs minérales. Ample et très droit, avec une persistance en bouche soutenue par une belle minéralité. Meilleur à boire entre 2015 et 2028.



Clos des Varoilles 2009, 1er Cru - Monopole - 91 points
Bien qu'un peu fermés au nez, les arômes de cerises rouges et jus de prunes sont bien présents au palais. Des notes épicées et minérales apparaissent, ce qui est tout en accord et harmonie avec sa structure ferme en finale. Meilleur à boire entre 2014 et 2028.


Concours Mondial du Vin ZAGREB 2009
Clos des Varoilles 1er Cru 2006 MEDAILLE D'OR

Concours Mondial du Pinot Noir VINEA 2009
Clos des Varoilles 1er Cru 2007 VINEA D’ARGENT

Concours Mondial du Pinot Noir VINEA 2003
Clos des Varoilles 1er Cru 2000 VINEA D’OR


VINALIES Paris 2005

Seulement quatre vins médaillés à Gevrey-Chambertin, dont Charmes-Chambertin Grand Cru 2001, Médaille d’Argent


Ambassadeurs de Gevrey-Chambertin 2004

Clos des Varoilles 1er Cru 2001
Charmes-Chambertin Grand cru 2001


DECANTER Novembre 2005

Clos du Meix des Ouches 2003 ***
La Romanée 1er Cru 2003 ***


Bourgogne Aujour'dhui
Les meilleurs 2004

La Romanée 1er Cru 2004
Nez expressif où se mêlent les notes de fruits mûrs et de boisé. La bouche s’impose par son volume, sa richesse et des tanins mûrs ; le tout avec un bel équilibre.

Clos des Varoilles 1er Cru 2004
Ce vin offre du volume, avec une matière riche et bien équilibrée, la finale est longue, sur les fruits noirs.



Les distinctions sont le résultat de l’effort important que nous faisons de la vigne à la mise en bouteille afin de vous offrir des vins d’exception qui sauront vous procurer du plaisir et du bonheur à cheque bouteille dégustée.